En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies (ou traceurs) destinés à mesurer son audience.
Mayenne Orne Sarthe
chaine d'aide

Agir contre le mal être et le suicide

Mis à jour le 05/01/2017

La santé économique de l'exploitation est souvent la principale préoccupation des agriculteurs, bien avant leur santé. A la longue, difficultés financières et conditions de travail difficiles peuvent être générateurs de souffrance et de stress, qui, mal gérées, peuvent favoriser la dépression, voire le suicide.

La cellule de prévention du suicide

Des agriculteurs sont en situation de stress intense ou présentent des signes dépressifs sans avoir conscience de la gravité de leur mal-être et donc, sans être suivis par leur médecin traitant. Si des situations d'exploitants sont préoccupantes, celles de leurs conjoints ou de salariés du régime agricole peuvent l'être aussi.

Prévenir le suicide en agriculture

Pour accompagner au mieux ses ressortissants confrontés à des situations de détresse, la MSA Mayenne-Orne-Sarhe a mis en place une cellule d'accompagnement du mal être et de prévention du suicide.

Cette cellule, à destination des exploitants, des salariés et de leurs familles, a un double objectif :
- apporter une écoute immédiate à des situations de détresse,
- développer un réseau d'aides et d'accompagnement en appui du dispositif.

La cellule est composée de professionnels de la MSA : médecins, travailleurs sociaux, services santé-sécurité au travail, cotisations, contentieux et centre de contacts.

A chaque signalement, l'urgence de la situation est évaluée.

Détecter les signes d'alerte le plus tôt possible

Du fait de leurs activités, les exploitants agricoles sont en contact avec un grand nombre de professionnels, techniciens ou collègues capables de constater très tôt des éléments, signes d'alerte. C'est pourquoi la MSA Mayenne-Orne-Sarthe s'attache à former ses élus à l'écoute et  à informer les professionnels du milieu agricole des dispositifs mis en place.

Pour télécharger la plaquette, cliquez ici.