En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies (ou traceurs) destinés à mesurer son audience.
Mayenne Orne Sarthe

Se faire remplacer pour souffler

Mis à jour le 12/07/2018

Les crises successives éprouvent largement les exploitants agricoles et les salariés de l’agriculture au point que certains se trouvent en situation de burn out.

Un soutien pour sortir de la spirale de l’épuisement

Afin de permettre aux exploitants et aux salariés de l'agriculture de poursuivre dans de bonnes conditions, la MSA a mis en place en 2017 le dispositif « Se faire remplacer pour souffler ». Il se poursuit et est élargi en 2018.

Parce que la fatigue émotionnelle, physique et psychique est une réalité dans le monde agricole, la MSA accompagne les exploitants et les salariés de l’agriculture des filières en crise (polyculture élevage, élevage de gros animaux, coopératives produits laitiers, coopératives traitement viande) qui connaissent ce type de difficultés pour leur permettre de sortir la tête de l’eau.
De quoi s’agit-il ?
Concrètement, un travailleur social réalise une évaluation et co-construit avec la personne le plan d’actions le plus adapté, intégrant une action de répit. Il peut s’agir de groupes de paroles, de l’organisation d’un séjour de vacances, d’un week-end de répit, de consultations psychologiques individuelles, d’actions d’auto réhabilitation accompagnée…

L’aide octroyée permet de financer tout ou partie de l’action de répit mise en œuvre.
Un remplacement possible pour les exploitants
L’intervention d’un service de remplacement peut être financée pour une durée de 7 jours maximum pour les primo demandeurs et de 4 jours pour les exploitants ayant bénéficié du dispositif en 2017. Les jours peuvent être fractionnés.

En 2017, 150 exploitants ont été accompagnés par la MSA Mayenne-Orne-Sarthe. En 2018, le dispositif est également ouvert aux salariés.